6 astuces pour augmenter le taux de lecture de votre newsletter

Outil webmarketing courant, la newsletter est cependant inefficace si elle n’est pas lue.  Voici  6 conseils d’OPENLOG –  SSII e-business – Agence web à Rennes-  pour augmenter le taux de lecture de votre newsletter.

1. L’objet doit inciter votre lecteur à ouvrir l’email.

Pour l’objet de vos newsletters, écrivez une véritable accroche publicitaire (par ex. « Ce livre offert pour vous ! » « Bénéficiez de 20 € de réduction ! »). Bannissez les objets classiques et récurrents qui lassent un abonné habitué et n’incitent pas à la lecture (par ex. « Newsletter Octobre-2010 » ou « Lettre d’informations de la société … »). Cependant, le lecteur doit facilement reconnaitre votre entreprise. Enfin, pour votre intitulé faites court car l’affichage des gestionnaires d’emails est limité en nombre de mots.

Conseil d’OPENLOG :

Voici quelques expressions qui fonctionnent : « secrets », « conseils », « astuces », « pour vous »… Evitez les mots  comme « gratuits » ou « concours », souvent bloqués par les antispam.

2. Augmentez le nombre de lecteurs et catégorisez votre base clients.

Faciliter le partage de votre newsletter (par ex. par l’ajout d’un bouton « Envoyer à un ami ») permet d’augmenter son taux de lecture. En effet, vos abonnés procéderont comme pour les magazines : un seul sera lu par plusieurs personnes. De plus, plus le sujet de votre newsletter est adapté à votre client, plus il y trouvera un intérêt et moins il voudra se désinscrire.

3. Communiquez d’avantage sur votre newsletter.

Vous rédigez une newsletter périodique : faites-le savoir ! Rendez disponibles les anciens exemplaires sur votre site, parlez de votre newsletter dans vos outils de communication (site web, factures, …).

Conseil d’OPENLOG :
La souscription à votre newsletter doit être visible et simple (par ex. case à cocher lors de la prise de coordonnées). Rajoutez en entête « Si vous n’arrivez pas à lire correctement cet email cliquez ICI ou recopiez l’adresse http://www.fr dans votre navigateur » pour pallier au blocage des filtres antispam.

4. Adaptez la périodicité à vos objectifs et vos disponibilités.

La période entre deux envois de newsletter doit être constante. L’irrégularité d’envoi décrédibilise votre newsletter. Fixez dès le début si l’envoi est quotidien, hebdomadaire, bimensuel ou mensuel. La périodicité d’envoi dépend :

  • De la quantité d’informations diffusables. Les actualités sont-elles suffisantes pour que chacune de vos newsletters soit pertinente et intéressante pour l’abonné ?
  • De la capacité des collaborateurs en charge de la newsletter à fournir du contenu à chaque envoi.
  • Du budget. De la conception à la diffusion, une newsletter efficace nécessite d’importantes ressources.

Conseil d’OPENLOG :
Si vous ne pouvez plus fournir un contenu original et intéressant, diminuez la périodicité de votre newsletter.

5. Déterminez les périodes d’envoi optimales.

Elles varient en fonction des cibles, du type de message et du secteur d’activité. Pour des professionnels, mieux vaut éviter les lundis matin car les mails reçus le weekend,  à consulter et trier sont nombreux et le lecteur risque de ne pas accorder l’attention nécessaire, les mercredis et vendredis à cause des RTT et les vacances scolaires. Pour des particuliers, on programmera l’envoi à l’inverse : plutôt les soirs et les week-ends. Il est important de s’interroger sur les disponibilités de votre cible à recevoir votre newsletter. Est-elle disposée à l’ouvrir ou non, va-t-elle se contenter de la parcourir rapidement ou la lire, va-t-elle cliquer pour en savoir plus ?

Conseil d’OPENLOG :
Essayez de respecter une régularité d’envoi de votre newsletter afin qu’elle soit un rendez-vous  connu et reconnu de vos abonnés. S’il est difficile de trouver une « fenêtre de tir », faites des tests et comparez les résultats.

6. Evitez que votre newsletter ne soit considérée comme un SPAM.

AntispamVotre newsletter peut être considérée comme un courrier indésirable (SPAM), par les analyseurs automatiques des gestionnaires d’emails. Pour éviter cela :

  • Limitez les majuscules et les points d’exclamation.
  • Evitez les termes utilisés par les spammeurs.
  • Faites une newsletter en HTML la plus simple possible (pas de script, limiter les feuilles CSS, fichier léger…).
  • Evitez au maximum les termes anglais car la majorité des Spam sont rédigés en anglais
  • N’envoyez pas de pièces jointes (et surtout pas un .exe) qui sont soit filtrées par le logiciel de messagerie soit directement par le client qui pense recevoir un virus.

Conseil d’OPENLOG :
Il faut proposer le désabonnement dans votre newsletter pour éviter que vos clients ne soient tentés de cliquer sur le bouton « indésirable » de leur gestionnaire d’email.

3 règles fondamentales à retenir :

  • Faites une newsletter concise : titre, résumé et illustration, et invitez le lecteur à cliquer sur un lien pour en savoir plus.
  • Ne faites pas de newsletter 100% texte: pénible à lire, elle ne donne pas une image dynamique de votre entreprise.
  • Testez le rendu sur différents navigateurs (Internet Explorer, Mozilla Firefox, Google Chrome…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *