Qu’est ce que le W3C (World Wide Web Consortium) ?

« La vision du Web par le W3C : Un Web unique et uniformisé »

Le W3C est un organisme international à but non lucratif dont la mission première est de mettre en place les standards du web afin d’en uniformiser le contenu.

La valeur sociale d’Internet  est de permettre la communication humaine, le commerce et le partage à tous niveaux. Le but de ce consortium est de rendre tout ceci accessible à tous, quels que soient leurs ordinateurs, leurs logiciels de navigation, leurs infrastructures réseau, leurs langues maternelles, leurs cultures, leurs localisations, etc.

Ainsi, le W3C se positionne comme un arbitre et, grâce aux 70 ingénieurs permanents et plus de 450 organisations adhérentes, va valider ou non les dernière technologies développées. Le consortium est orienté communautaire et ne validera jamais une technologie si celle-ci n’est pas approuvée par le public.

En résumé, le W3C va nous permettre – à travers le respect des règles qu’il impose – d’afficher de la même manière un site Internet sur n’importe quel support à jour, il va également permettre d’optimiser le référencement grâce à un code propre et compréhensible.

Prenons un exemple simple : Si le W3C valide une nouvelle « fonction » en CSS, tous les navigateurs web devront faire en sorte de l’interpréter de la même manière afin de l’afficher de façon identique.

Afin d’aider la communauté à maintenir un niveau d’homogénéité sur la toile, et pour éviter l’anarchie dans l’utilisation des divers codes et langages concernés, le consortium  met à disposition des développeurs des outils de validation pour les aider à respecter au mieux les normes courantes.

Les outils de validation du W3C :
•    Markup Validator  (validation du code de vos pages)
•    CSS Validator (validation de vos feuilles de style)
•    Link Checker (validation de vos liens)

A ce jour, le W3C n’est plus le seul organisme sur la toile à agir pour l’uniformisation des langages.

WHATWG : Formé par d’anciens membres du W3C suite à des divergences quant à l’avenir du  XHTML 2.0. Ils ont préféré une approche différente, moins radicale, où le code HTML existant a servi de base au développement du langage HTML5.

HTML WG : Après que le W3C ait finalement reconnu que le XHTML 2.0 n’avait pas d’avenir, ils ont souhaité travailler avec le groupe WHATWG sur le développement de ce qui allait devenir le HTML5. Ils ont créé le HTML WG qui est un groupe de travail rattaché au W3C.

Pour plus d’informations : http://www.w3.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *